UNE CELLULE DE CRISE EN PRÉVENTION DE L’HOMICIDE CONJUGAL ET FAMILIAL SUR LE TERRITOIRE DE RICHELIEU-YAMASKA

mardi, 30 mars 2021

UNE CELLULE DE CRISE EN PRÉVENTION DE L’HOMICIDE CONJUGAL ET FAMILIAL SUR LE TERRITOIRE DE RICHELIEU-YAMASKA

Tout le Québec est bouleversé et indigné par la récente vague sans
précédent de féminicides qui sévit actuellement. Les homicides conjugaux intrafamiliaux sont
souvent décrits dans les médias comme étant des événements à caractère soudain et inexplicable.
Pourtant, l’analyse des dossiers montre que plusieurs signes laissent présager l’issue fatale de ces
situations. Différents moyens peuvent donc être mis en place pour les prévenir, et ce, bien en
amont.
La prévention de l’homicide conjugal et familial
Dans le rapport du Comité d’experts sur les homicides intrafamiliaux, la concertation de tous les
partenaires concernés ressort comme un élément clé dans la prévention des homicides
intrafamiliaux. Un lien de confiance entre les partenaires permet, par conséquent, d’assurer la
mise en place d’un filet de sécurité plus aisément (Gouvernement du Québec, 2012 :
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2012/12-803-02.pdf).
C’est dans ce contexte que les membres de la Table de concertation Richelieu-Yamaska-violence
conjugale et familiale, agression sexuelle, inspirés de diverses initiatives locales existantes dans
différentes régions du Québec, ont décidé de s’unir afin de prévenir les homicides conjugaux et
intrafamiliaux et sont fiers de présenter aujourd’hui leur propre cellule de crise ÉCLAIR (Entente de
Collaboration concertée pour Les situations À haut risque d’homicide Intrafamilial RichelieuYamaska).
Cellule de crise Éclair
Une cellule de crise est un protocole intersectoriel de prévention des homicides intrafamiliaux qui
prend la forme d’un partenariat entre divers organismes afin de faciliter la mise en place d’un plan
de sécurité lorsqu’il y a un risque d’homicide (MSSS, 2012). Plus spécifiquement, la cellule de crise
vise donc, évidemment, la prévention des homicides conjugaux et intrafamiliaux.
Ce protocole est déclenché lorsqu’un intervenant considère qu’il y a un risque imminent
d’homicide. Si des actions doivent être mises en place, les organismes concernés (DPJ, maison
d’hébergement, ressource pour hommes ayant des comportements de violence, service de police,
DPCP, etc.) se rencontrent dans les plus brefs délais dans le but de s’échanger les informations
nécessaires pour élaborer un plan d’intervention concerté.
« Dans les circonstances, je suis fière de contribuer à une mesure concrète pour aider à prévenir ces
terribles féminicides. En tant que directrice générale d’un organisme qui intervient auprès des
hommes aux comportements violents, il m’importe de réaffirmer haut et fort que la violence faite
aux femmes et aux enfants et inacceptable et que tous les partenaires de la communauté doivent
s’unir et s’échanger l’information nécessaire et pertinente pour éviter que d’autres drames ne
surviennent », exprime Geneviève Landry, directrice générale de L’Entraide pour hommes.
Valérie Grégoire, coordonnatrice de La Clé sur la porte, maison d’hébergement pour femmes
victimes de violence conjugale, explique que « la cellule de crise Éclair constitue un facteur de
protection majeur pour les victimes de violence conjugale de notre communauté. Le fardeau de
protection des femmes et des enfants ne devrait pas reposer seulement sur nos épaules. Merci à tous
nos partenaires de la Table pour ce travail exceptionnel de concertation et de collaboration »
ajoute-t-elle.
« La cellule de crise Éclair permettra assurément une meilleure cohésion dans le partage de
l’information avec les organismes communautaires et les autres partenaires œuvrant en violence
conjugale. Souhaitons que la région de Richelieu-Yamaska ne fasse plus partie des sombres
statistiques des homicides conjugaux et familiaux », conclue Andréanne Audet, spécialiste en
activités cliniques à la Direction des programmes santé mentale et dépendance du CISSME
Enfin, la Table invite tout organisme ou toute personne du public qui s’inquiète d’une situation où
un drame pourrait survenir à communiquer avec l’organisme La clé sur la porte au (450) 774-1843,
accessible 24h sur 24, 7 jours sur 7.
Les membres du comité de la cellule Éclair
Maison d’hébergement La Clé sur la porte
Entraide pour hommes Vallée-du-Richelieu/Longueuil
Direction des poursuites criminelles et pénales
Centre d’aide aux victimes d’actes criminels
Centre intégré de santé et de services sociaux Montérégie-Est
Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent
Sûreté du Québec
Services correctionnels du Québec
Contact Richelieu-Yamaska

0.0/5 Note (0 votes)

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx