• Retrouvez-nous sur

    Facebook

  • Le Régional est votre bulletin d'informations locales

    Le Régional

    Animation: Claudia C.Cantin
    Réalisation: André Chapleau

    • Lundi: 8h00 et 20h00
    • Mardi: 12h00
    • Mercredi: 20h00
    • Jeudi: 11h00
    • Vendredi: 12h00
    • Samedi: 9h00 et 17h00
    • Dimanche: 8h00 et 18h30

     

  • Un magazine qui traite de la vie communautaire de la Vallée-du-Richelieu.

    Dans la Vallée

    Animation: Évelyne Latreille
    Chronique: Marguerite Fradette
    Réalisation: Robert Laplante

    • Lundi: 17h30 et 20h30
    • Mercredi: 12h00, 17h30 et 20h30
    • Vendredi: 17h30
    • Dimanche: 12h30
  • La série, Nos artisans se racontent vous présentent des créateurs artisans de la région

    Nos artisans se racontent

    Animation: Emma Jaquet
    Réalisation: Robert Laplante

    • Lundi: 21h00
    • Mardi: 17h30
    • Mercredi: 19h30
    • Jeudi: 17h30
    • Samedi: 8h00 et 17h30
    • Dimanche: 13h00
  • L'émission qui vous permet d'augmenter et optimiser votre santé et mieux-être à tous les niveaux

    Santé et mieux être: Qi Gong

    Animation: Lise Lapointe
    Réalisation: Robert Laplante

    • Lundi: 12h00
    • Mardi: 9h00
    • Jeudi: 15h30
    • Samedi: 06h30
    • Dimanche: 12h00 et 15h30
Pas d'éléments trouvés.
Pas d'éléments trouvés.

Cette semaine

Vie municipale semaine du 25 janvier 2021

Vie municipale semaine du 25 janvier 2021

Séance ordinaire du conseil de Mont-Saint-Hilaire  tenue le lundi 11 janvier 2021 Lundi: 23h00Dimanche: 16h00

Lire la suite

Dans la Vallée semaine du 25 janvier 2021

Dans la Vallée semaine du 25 janvier 2021

Les invités cette semaine: -Karine Shink, Tandem emploi -Monia Dépeault, CHSLD des Pommetiers -Yves Lessard, Maire Ville de Saint-Basile-le-Grand Lundi : 17h30 et 20h00 Mercredi : 12h00, 17h30 et 20h30 Vendredi : 17h30 Dimanche: 12h30 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Evelyne LatreilleChronique culturelle: Marguerite FradetteRéalisation: Robert Laplante

Lire la suite

Nos artisans se racontent semaine du 25 janvier 2021

Nos artisans se racontent semaine du 25 janvier 2021

Cette semaine à l'émission Nos artisans se racontent, nous vous présentons: Céline Boisjoly, joaillière Descriptif: La joaillière Céline Boisjoly travaille l'argent depuis une dizaine d'années pour fabriquer des bagues, des colliers et des boucles d'oreilles de style rustique s'adressant autant aux femmes qu'aux hommes Lundi: 21h00 Mardi: 17h30 Mercredi: 19h30 Jeudi: 17h30 Samedi: 8h00 et 17h30 Dimanche: 13h00 En vidéo sur demande Animation : Emma Jaquet Recherche : Emma Jaquet Réalisation : Robert Laplante

Lire la suite

Santé et mieux être: Qi Gong - semaine du 25 janvier 2021

Santé et mieux être: Qi Gong - semaine du 25 janvier 2021

Besoin de calme , de prendre soin de soi ...Besoin de prendre soin de votre santé, de votre mieux être ...Besoin de vous reconnecter à l'essentiel ...Le Qi Gong est pour vous ! Lundi: 12h00 Mardi: 9h00 Jeudi: 15h30 Samedi: 6h30 Dimanche: 12h00 et 15h30 Animation : Lise LapointeRéalisation : Robert Laplante

Lire la suite

Devenez membre

Nous vous invitons à adhérer à TVR9 dès maintenant. Le membership est fondamental pour notre organisation. En adhérant à la TVR9, vous manifestez le désir de conserver votre télévision locale.

Nos dernières émissions

Horaire de nos émissions

  • Lundi

    • 08h00: Le Régional
    • 12h00: Santé et mieux être: Qi Gong
    • 17h30: Dans la Vallée
    • 20h00: Le Régional
    • 20h30: Dans la Vallée
    • 21h00: Nos artisans se racontent
    • 23h00: Vie municipale
  • Mardi

    • 09h00: Santé et mieux être: Qi Gong
    • 12h00: Le Régional
    • 17h30: Nos artisans se racontent
  • Mercredi

     

    • 12h00: Dans la Vallée
    • 17h30: Dans la Vallée
    • 19h30: Nos artisans se racontent
    • 20h00: Le Régional
    • 20h30: Dans la Vallée
  • Jeudi

     

    • 11h00: Le Régional
    • 15h30: Santé et mieux être: Qi Gong
    • 17h30: Nos artisans se racontent
  • Vendredi

    • 12h00: Le Régional
    • 17h30: Dans la Vallée
  • Samedi

    • 06h30: Santé et mieux être: Qi Gong
    • 08h00: Nos artisans se racontent
    • 09h00: Le Régional
    • 17h00 : Le Régional
    • 17h30 : Nos artisans se racontent
  • Dimanche

     

    • 08h00: Le Régional
    • 12h00: Santé et mieux être: Qi Gong
    • 12h30: Dans la Vallée
    • 13h00: Nos artisans se racontent
    • 15h30: Santé et mieux être: Qi Gong
    • 16h00: Vie Municipale
    • 18h00: Le Régional

Nos derniers communiqués

Gala Femmes d’influence en sport au Québec – Édition spéciale 2021 Ouverture des mises en nomination

Gala Femmes d’influence en sport au Québec – Édition spéciale 2021  Ouverture des mises en nomination

Le 5 mai 2021, en direct de YouTube, se déroulera la 16e édition du Gala Femmes d’influence en sport au Québec présenté par Égale Action. Il s’agit du deuxième Gala virtuel présenté par l’organisme. Ce Gala de reconnaissance met à l’avant-plan la contribution incroyable de femmes d’exception qui oeuvrent (trop) souvent dans l’ombre et c’est pourquoi Égale Action souhaite les mettre en lumière. De plus, l’organisme désire profiter de l’occasion pour féliciter et encourager les bonnes pratiques des organisations sportives québécoises qui mettent en place des moyens pour soutenir la participation et le leadership féminin dans leur sport/organisation.   Quatre femmes parmi douze finalistes dans quatre volets - Jeunesse, Régional-Provincial, National-International et Reconnaissance - recevront le trophée Femmes d’influence pour leur implication au cours de l’année 2020, en dehors de leur performance sportive. C’est donc l’entraineure, l’officielle, la bénévole, la mentore, l’administratrice, la formatrice, etc. qui sera honorée par Égale Action lors de cet événement virtuel. De plus, une organisation sportive parmi trois finalistes dans le volet - Organisation sportive de l’année - sera récompensée pour son implication dans le développement et la promotion du sport et du leadership au féminin. Un Gala « édition spéciale » 2021 : Suite à la dernière année très éprouvante que nous venons de vivre, nous souhaitons reconnaitre et mettre de l’avant les femmes et les organisations sportives québécoises s’étant illustrées au cours de l’année 2020 dans le contexte de la pandémie de COVID-19 dans le développement du sport féminin. Tout comme vous, nous avons très hâte de pouvoir dire que cette pandémie est dernière nous, mais nous ne pouvions passer sous silence le leadership, la résilience et la détermination dont ces personnes inspirantes ont fait preuve lors de cette dernière année très difficile pour le milieu sportif québécois. Égale Action invite tous les milieux sportifs à présenter la candidature d’une fille ou d’une femme de mérite de leur entourage ou à proposer leur propre candidature pour le volet organisationnel. Le Gala Femmes d’influence en sport au Québec – Édition spéciale 2021 est le moment idéal pour célébrer ces femmes et le sport au féminin. Pour déposer une candidature, veuillez prendre connaissance du Cahier de mise en candidature, remplir le formulaire et nous le retourner avant le 21 février 2021. Consultez notre site Internet www.egaleaction.com pour en savoir plus.

Lire la suite

Recrutement étudiant : près de 100 postes à combler cet été à la Ville de Beloeil !

Recrutement étudiant : près de 100 postes à combler cet été à la Ville de Beloeil !

Pour la saison estivale, la Ville de Beloeil offre près de 100 postes étudiants dans différents domaines. Il s’agit d’une occasion en or de travailler dans un environnement enrichissant à des conditions très avantageuses !« Pour ma part, j’ai travaillé sept ans comme moniteur de camp de jour et j’ai adoré chaque étépassé à la Ville. Les journées passent tellement vite et les tâches sont très variées. Cet emploi m’a permis d’acquérir beaucoup d’expériences et de connaissances. J’ai même eu l’opportunité d’être embauché à titre d’étudiant dans mon domaine d’études. Je recommande vraiment la Ville de Beloeil à tous les étudiants, vous ne le regretterez pas ! », mentionne Gabriel Gagnon, ancien employé étudiant à la Ville de Beloeil.Plusieurs postes variés sont disponibles afin de répondre à tous les intérêts des étudiants :• Camp de jour (responsables, chefs moniteurs et moniteurs);• Aide-journalier aux travaux publics et en horticulture• Tennis et terrains sportifs (responsable, chef moniteur et préposés)• Préposé à la réglementation (urbanisme)• Préposé à l’écopatrouille (environnement)L’âge minimum requis pour postuler est de 16 ans et les exigences varient en fonction du poste.Pour avoir plus d’information sur les emplois à combler ou pour postuler, visitez :beloeil.ca/jobdereve

Lire la suite

Effervescence du milieu immobilier Acheteurs et vendeurs doivent bien cerner l’importance de leurs droits et les conséquences d’un achat précipité

Effervescence du milieu immobilier  Acheteurs et vendeurs doivent bien cerner l’importance de leurs droits  et les conséquences d’un achat précipité

Le marché de l’immobilier est en effervescence depuis des mois. Devant l’empressement de certains acheteurs face à des offres multiples ou un coup de cœur, la Chambre des notaires du Québec et l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) unissent leur voix pour rappeler les conséquences, pour un acheteur, de renoncer à des droits en précipitant la signature et l’acceptation d’une offre d’achat. Dans un marché où les acheteurs sont nombreux pour une même propriété et où il existe une pression grandissante pour conclure rapidement des transactions, il est tentant de vouloir accélérer le processus de différentes manières, notamment en faisant fi de démarches qui apportent une sécurité pouvant s’avérer nécessaire à long terme pour l’acheteur. Renoncer à ces démarches peut rapidement générer des soucis pour le consommateur et avoir de graves conséquences, notamment au niveau financier. Il est d’autant plus important d’être conseillé adéquatement et surtout de s’informer sur la portée des garanties et autres mécanismes de même que des conséquences qu’engendrent leurs renonciations. Plusieurs protections pour les acheteurs et vendeurs « Malgré le contexte actuel d’effervescence du marché immobilier et la pression de conclure rapidement des transactions qui peut en découler, les courtiers doivent s’assurer de respecter en toute circonstance leurs obligations déontologiques de conseil et d’information à l’égard de leurs clients afin de les protéger. L’OACIQ, qui encadre leurs activités, ne tolère pas les comportements insistants des quelques courtiers qui peuvent réduire les protections légales dont bénéficie le public dans le cadre de transactions immobilières », affirme Me Caroline Champagne, vice-présidente Encadrement de l’OACIQ. « Les délais prévus aux promesses d’achat pour la réalisation des conditions d’inspection, de financement ou autres doivent être suffisamment longs pour permettre aux professionnels impliqués dans les transactions de rendre des services de qualité, et ainsi contribuer à diminuer les risques inhérents à la transaction immobilière qui est souvent la plus importante dans la vie d’une personne. Les courtiers doivent tout mettre en œuvre pour que leurs clients prennent les décisions appropriées en toute connaissance des risques qui peuvent être engendrés par des transactions précipitées. À défaut, des mesures peuvent être prises allant jusqu’au dépôt d’une plainte disciplinaire. » Du côté de la Chambre des notaires du Québec, on constate depuis quelque temps, une augmentation d’acheteurs qui se présentent chez le notaire pour réaliser l’acte de vente, avec des renonciations de leur droit afin d’accélérer le processus. Il faut savoir qu’une offre d’achat, dès que signée, est bel et bien un contrat. Il peut être difficile d’en modifier les termes ou de l’annuler. « Nous sommes préoccupés de la situation et souhaitons réitérer l’importance de réaliser chaque étape d’une démarche, aussi importante que l’achat d’une propriété, en toute connaissance de cause. Un achat immobilier représente toujours une grande décision, parfois empreinte d’émotivité ou d’excitation, mais cette décision doit se prendre de manière éclairée. Il est primordial de bien comprendre la portée juridique de nos choix, et ce, dès l’offre d’achat », souligne MeHélène Potin, présidente de la Chambre des notaires du Québec. Trois grands outils à comprendre L’inspection : L’OACIQ rappelle qu’une inspection préachat permettra de mieux connaître l’état de l’immeuble convoité et d’identifier un problème affectant l’immeuble ou les réparations nécessaires. En vertu de la Loi sur le courtage immobilier, un courtier doit recommander de faire effectuer une inspection complète par un professionnel ou un inspecteur en bâtiment, qui devra répondre à certaines exigences, en plus d’informer son client des conséquences que comporte une renonciation. Si la vente se fait sans garantie légale de qualité, c’est-à-dire sans garantie qu’elle ne comporte aucun vice, l’inspection est d’autant plus nécessaire. Le certificat de localisation : Prenant appui sur la jurisprudence, la Chambre des notaires recommande qu’un certificat de localisation à jour, qui décrit l’état actuel de l’immeuble et datant d’au maximum 10 ans, soit fourni à l’acheteur par le vendeur. Ce document comporte un rapport et un plan dans lequel l’arpenteur-géomètre exprime son opinion sur la situation et la condition actuelle d’un bien-fonds par rapport aux titres de propriété, au cadastre, ainsi qu’aux lois et règlements pouvant l’affecter. Le courtier immobilier doit s’assurer de l’obtention d’un certificat de localisation récent et d’informer son client des conséquences d’y renoncer. Par ailleurs, l’obtention d’une assurance titre ne dispense aucunement le vendeur de son obligation de fournir un certificat de localisation à jour, que l’achat de l’immeuble soit financé ou non par un prêt garanti par hypothèque immobilière. La garantie légale : La garantie légale comprend à la fois la garantie de qualité et la garantie du droit de propriété. La garantie de qualité concerne les vices cachés. Dans l’industrie de l’immobilier, il s’agit d’un défaut qui affecte un immeuble. Il pourrait s’agir par exemple d’un problème affectant la fondation qui n’était pas apparent ni connu de l’acheteur, mais qui existait au moment de l’achat. La garantie du droit de propriété concerne les vices de titre de propriété. Plus concrètement, un vice de titre est celui qui prive l’acheteur de son droit de propriété ou qui le restreint. À titre d’exemple, il y aurait un vice de titre dans le cas où un tiers viendrait prétendre détenir un droit de passage ou un droit de propriété sur une partie de la propriété vendue. Sauf pour de rares exceptions, il n’est jamais recommandé d’exclure la garantie du droit de propriété (garantie de titre). Il est cependant possible de voir une exclusion de la garantie de qualité, notamment en matière de vente d’un immeuble par une succession ou à la suite d’une reprise de possession. Dans le cadre de son devoir de conseil et d’information, le courtier immobilier a l’obligation d’informer le client des conséquences qu’engendre une renonciation à la garantie légale. La Chambre des notaires et l’OACIQ invitent la population à la plus grande prudence avant d’accepter une exclusion à la garantie du droit de propriété et de ne pas hésiter à se faire accompagner par le professionnel de son choix pour le conseiller à cet égard. De plus de nombreux sites d’information en prévision d’une vente ou d’un achat sont accessibles. À propos de la Chambre des notaires du Québec La Chambre des notaires du Québec est l’ordre professionnel regroupant plus de 3 900 notaires. Elle a pour mission principale d’assurer la protection du public en faisant la promotion de l’exercice préventif du droit, en soutenant une pratique notariale de qualité au service du public et en favorisant l’accès à la justice pour tous. À propos de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) L’Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) assure la protection du public qui utilise les services de courtage immobilier encadrés par la Loi sur le courtage immobilier. Il est membre des Autorités de réglementation du courtage immobilier du Canada (ARCIC), une organisation qui regroupe l’ensemble des régulateurs canadiens en matière de courtage immobilier, d’inspection en bâtiment, et de gestion de copropriétés pour certaines provinces.

Lire la suite

Plan municipal d’emplois de l’UMQ Les municipalités invitées à soutenir à nouveau les jeunes de la DPJ en 2021

Plan municipal d’emplois de l’UMQ Les municipalités invitées à soutenir à nouveau les jeunes de la DPJ en 2021

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) invite les municipalités de partout au Québec à participer à nouveau en grand nombre, en 2021, à son Plan municipal d’emplois pour les jeunes sous la protection de la jeunesse. « En 2021, le milieu municipal peut encore une fois faire la différence dans la vie des jeunes sous la protection de la jeunesse, et favoriser leur intégration au sein de leur communauté par le biais du Plan municipal d’emplois de l’UMQ. J’invite l’ensemble de mes collègues à soutenir, encore cette année, les jeunes de la DPJ dans leur région grâce à cette belle initiative aux retombées porteuses », a déclaré la présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, madame Suzanne Roy. Chaque année, 5 000 jeunes âgés de 18 ans quittent les services de la protection de la jeunesse et doivent faire face aux multiples défis que pose la vie autonome : trouver un logement et un travail, se nourrir et poursuivre ses études. Ces jeunes disposent d’un faible réseau social et familial pour les soutenir dans cette transition et trop souvent, ils se retrouvent à la rue. Le Plan municipal d’emplois de l’UMQ pour les jeunes sous la protection de la jeunesse vise donc à mieux intégrer ces jeunes dans leur communauté lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, en leur permettant de développer leur employabilité grâce à un emploi temporaire au sein d’une municipalité de leur région. Ils peuvent ainsi acquérir des aptitudes au travail, en plus de découvrir les multiples compétences et services offerts par une municipalité. Initié en 2013, le programme connaît depuis une progression constante du nombre de municipalités participantes. En 2019, 52 municipalités ont offert 107 emplois dans le cadre du programme. Depuis sept ans, plus de 500 emplois ont été offerts à des jeunes sous la protection de la jeunesse grâce au Plan. « Depuis le début de la crise sanitaire, les gouvernements de proximité ont dû revoir leurs priorités et faire preuve d’agilité, entre autres au chapitre de la gestion de leurs ressources humaines, afin de continuer à répondre efficacement aux besoins de leur population. Aux élues et élus qui se demanderaient s’il est pertinent que leur municipalité participe au Plan municipal d’emplois cette année malgré le contexte actuel, je répondrais oui, absolument. C’est même plus nécessaire que jamais, alors que ces jeunes doivent relever des défis additionnels que peut entraîner pour eux la pandémie en matière d’éducation, d’accès au marché du travail et de support social. Ce n’est pas le moment de les laisser tomber ! », a ajouté madame Roy. Soulignons que, dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, les jeunes accueillis dans le cadre du programme seront bien informés des règles sanitaires en vigueur avant même leur arrivée dans les milieux de travail, et ce, afin de pouvoir réaliser les tâches qui leur seront attribuées en toute sécurité. Rappelons qu’en octobre dernier, l’UMQ a conclu un partenariat avec l’entreprise SIRCO afin de consolider son appui aux jeunes sous la protection de la jeunesse dans le cadre de son Plan municipal d’emplois. En vertu de ce partenariat d’une durée de trois ans, SIRCO versera annuellement 5 000 $ afin de rembourser certaines dépenses nécessaires afin que les jeunes occupent les emplois offerts par les municipalités dans le cadre du programme (transport, équipement, cours d’appoint, etc.). De plus, l’entreprise remettra annuellement une bourse d’études de 1 000 $ à une jeune ou à un jeune sous la protection de la jeunesse souhaitant poursuivre des études dans le domaine de la sécurité. Pour en connaître davantage sur le Plan municipal d’emplois, consultez le site Web de l’UMQ. Les municipalités intéressées à participer au programme cette année peuvent remplir le formulaire d’inscription disponible en ligne ou contacter madame Brigitte Béliveau, conseillère analyste en droit du travail et sécurité du travail, au 514 282-7700, poste 238, ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. La voix des gouvernements de proximitéDepuis maintenant 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Lire la suite

C’est un départ : le projet de réfection du Centre aquatique de Mont-Saint-Hilaire va de l’avant!

C’est un départ : le projet de réfection du Centre aquatique  de Mont-Saint-Hilaire va de l’avant!

La Ville de Mont-Saint-Hilaire est heureuse d’annoncer qu’elle va de l’avant avec le projet de réfection de son Centre aquatique municipal, même si elle n’a pas obtenu la subvention demandée au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives. Maintenant le cap sur le projet initial évalué aujourd’hui à 10 millions $, la Ville est confiante de pouvoir réaliser un Centre aquatique dont les installations et les services s’arrimeront étroitement aux besoins de la population, tout en satisfaisant à des normes et à des valeurs de développement durable. Le projet de réfection s’amorcera dès cette année et l’échéancier actuel prévoit une ouverture au public dès l’automne 2022. De par sa nature, le projet de Centre aquatique est rassembleur. Il permettra à l’ensemble de la population de pouvoir bénéficier des installations sportives aquatiques actuelles, tout en améliorant le concept d’accès universel et en bonifiant l’offre de services et d’activités aux usagers et aux usagères. Le Centre sera rénové et amélioré, entre autres, par l’agrandissement des vestiaires, qui deviendront universels, une meilleure visibilité pour les parents, qui pourront mieux constater les progrès de leur enfant, un ajout d’une fenestration abondante vers l’extérieur, qui offrira une plus grande luminosité. Cette bonne nouvelle a de quoi réjouir les adeptes de sports et de loisirs aquatiques, pratiqués par les citoyennes et les citoyens de tous les âges, qui utilisent la piscine pour s’entraîner dans un cadre sécuritaire et supervisé, pour se divertir ou tout simplement pour socialiser. Alors qu’il était encore ouvert, le Centre aquatique représentait annuellement : plus de 1 500 cours de natation aux jeunes de 4 mois à 18 ans, pas moins de 1 200 usagers des cours d’Aquaforme, plus de 40 000 passages pour les bains libres, sans compter ses services de locations de groupe. Le projet de réfection du Centre aquatique est fort attendu depuis sa fermeture en novembre 2019. Le décompte est commencé, puisque population hilairemontaise pourra suivre l’évolution du projet au cours des prochains mois. Les faits saillants du projet seront diffusés sur les différents outils de communication municipaux à chaque étape cruciale de réalisation. Restez à l’affût du site Internet, de Facebook et du bulletin d’information municipal Horizon pour de plus amples renseignements. À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

Lire la suite

Activités et groupe de soutien

Activités et groupe de soutien

« Le Phare Saint-Hyacinthe et régions, est un organisme communautaire ayant pour mission de regrouper et d’accompagner tous les membres de l’entourage d’une personne qui présente des manifestations cliniques reliées à un trouble de santé mentale et leur offrir une gamme de services de soutien adaptés à leurs besoins afin de leur permettre d’actualiser leur potentiel. Nos groupes de soutien et formations continuent de se donner sur la plateforme Zoom en visioconférence. Le thème du groupe de soutien de cette semaine, qui aura lieu le lundi 1 février 2021 à 13h30, est : « Je vis de la culpabilité : La définir et mieux saisir comment elle s’installe en moi ». Nous aurons également un second groupe de soutien mercredi le 3 février 2021 à 19h, ayant pour thème « Je m’apprends et je me transforme : Schéma d’exclusion (abandon) ». Finalement, nous aurons un atelier le mardi 2 février à 19h, ayant pour thème « Harmoniser nos dualités ». Si vous êtes intéressés à participer, veuillez-vous inscrire au courriel suivant: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire la suite

La forêt et la médecine

La forêt et la médecine

Il est connu que la présence d’arbres apporte des bienfaits à l’être humain. Ils purifient notre environnement. Ils nous calment, ce qui accélère le rétablissement des malades et réduit leur besoin en traitements médicaux. Mais saviez-vous que les arbres et les plantes forestières sont directement utilisés pour fabriquer des médicaments? Découvrons quelques exemples. Le taxol est une substance extraite de l’if du Canada. Il rend l’if toxique à la consommation, mais utilisé adéquatement, il peut combattre le cancer en ralentissant ou en bloquant la reproduction des cellules cancéreuses. L’avantage de ce produit est qu’il peut être utilisé en association avec d’autres traitements médicaux sans générer de résistances croisées. La gomme, ou résine de sapin, possède plusieurs propriétés médicinales, dont des capacités anti-inflammatoires, antiseptiques, antifongiques et antibactériennes. Elle peut être utilisée dans le traitement des infections respiratoires, des ulcères cutanés et de l’inflammation de muqueuses. Plus couramment, elle est utilisée dans les crèmes pour soigner les coupures ou les brûlures. L’acide salicylique, ou l’ingrédient actif de l’aspirine, a été découvert à l’intérieur des saules. À l’origine, les gens infusaient des bouts d’écorce de saule comme traitement contre la fièvre. Aujourd’hui, on transforme l’acide salicylique en acide acétylsalicylique, soit en aspirine, pour accroître l’efficacité des propriétés antiseptiques et analgésiques. Parmi les plantes de sous-bois, plusieurs sont utilisées en médecine naturelle. Notons l’asaret du Canada utilisé pour soulager les infections respiratoires. Le ginseng à cinq folioles régule le taux de cholestérol, réduit les symptômes de la ménopause et stimule le système immunitaire. L’hydraste du Canada prévient et traite les infections gastro-intestinales. La sanguinaire du Canada aide à éliminer le tartre et la gingivite. Encore aujourd’hui, on découvre régulièrement des substances d’origine végétale qui peuvent contribuer à notre santé. Nous pouvons dire que la nature fait bien les choses. Pour en savoir plus : afsq.org/information-foret/pfnl

Lire la suite

Rentrée parlementaire du Bloc Québécois; FIABLES ET FIERS POUR LE QUÉBEC

Rentrée parlementaire du Bloc Québécois;     FIABLES ET FIERS POUR LE QUÉBEC

À l’issue du caucus présessionnel virtuel du Bloc Québécois, qui se tenait le 20 janvier dernier, le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, a fait écho aux propos de son chef, M. Yves‑François Blanchet, pour dévoiler les priorités de l’aile parlementaire bloquiste dans le cadre d’une rentrée parlementaire plus que jamais marquée par la COVID‑19. «En plein confinement, la priorité du Québec et du Bloc Québécois est la gestion de la pandémie. Nous allons talonner Justin Trudeau pour qu’il assume sa responsabilité d’approvisionner le Québec en vaccins. Il devra assumer sa responsabilité de gérer les frontières et les quarantaines. Il devra assumer sa responsabilité envers les aînés, qui sont les plus touchés par la pandémie et les moins soutenus financièrement. Il devra assumer sa responsabilité dans les difficultés vécues par le réseau de la santé du Québec et enfin hausser les transferts en santé. Parallèlement, nos élus continueront de proposer des solutions au déclin du français au Québec et de soutenir les valeurs communes des Québécois et leurs choix de société. Le Bloc Québécois sera fiable et fier pour le Québec», a déclaré M. Blanchet. La rentrée du Bloc Québécois sera donc axée sur la gestion de la pandémie et l’identité québécoise. Elle s’articulera plus spécifiquement autour de cinq priorités: L’approvisionnement en vaccins – Il nous apparaît inconcevable que, malgré les ententes soi-disant conclues avec la compagnie, et ce, alors que la situation est plus critique que jamais, l’approvisionnement en doses du vaccin de Pfizer soit réduit au cours des prochaines semaines;Le contrôle des frontières – Il est plus nécessaire que jamais, si on veut éviter une réédition des dérapages du printemps dernier faisant suite à la semaine de relâche, que le gouvernement Trudeau interdise purement et simplement les vols internationaux non essentiels et mette en place des mesures de contrôle efficaces des quarantaines des voyageurs;Le soutien de nos aînés – Le Bloc s’était fermement engagé, durant la campagne électorale, à améliorer la qualité de vie de nos aînés par une hausse pérenne de 110 $ par mois de la pension de vieillesse et une augmentation du Supplément de revenu garanti (SRG), et ce, dès l’âge de 65 ans afin, de soutenir leur pouvoir d’achat, particulièrement dans un contexte de relance économique;La hausse des transferts en santé – Alors que la pandémie a révélé les faiblesses du système de santé et que la contribution fédérale aux soins de santé correspond à moins de 25% des coûts, nous exigeons qu’Ottawa augmente significativement les transferts aux provinces, afin que sa participation atteigne de nouveau 50 % des frais relatifs aux soins de santé et que cette contribution, conformément à ses engagements en la matière, soit permanente et sans condition.Le français – La session parlementaire de l’automne 2020 nous a permis de constater le peu d’importance que plusieurs accordent au français à Ottawa, particulièrement chez certains députés libéraux et du côté de la diplomatie canadienne. Cela dit, fait plutôt rarissime, toutes les formations politiques, à Ottawa, s’entendent pour reconnaître que le français est en déclin, même au Québec et plus particulièrement à Montréal. Il s’agit d’une occasion à saisir pour relayer les revendications du Québec, notamment à l’effet d’appliquer la Loi 101 aux entreprises de juridiction fédérale et de rendre la connaissance suffisante du français obligatoire pour l’obtention de la citoyenneté au Québec. «À titre de porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères et d’affaires intergouvernementales, je me sens interpellé au premier chef par ces différentes priorités. Depuis les premières éclosions de COVID-19, au printemps dernier, je réclame du gouvernement fédéral, par exemple, qu’il exerce un contrôle plus serré aux frontières et qu’il investisse davantage dans les soins de santé. Dans tous ces cas, il s’est montré négligeant, préférant distribuer à droite et à gauche de l’argent que nous n’avons pas, tout en prenant bien soin de permettre à des amis de se servir au passage. Nous en voyons aujourd’hui le résultat… Il est temps de se ressaisir et de faire mieux, afin que nous puissions enfin nous engager résolument sur la voie de la sortie de crise. Le gouvernement Trudeau aura-t-il le sens des responsabilités requis pour ce faire? Quoiqu’il arrive, nous entendons continuer à le rappeler sans cesse à ses responsabilités», de conclure Stéphane Bergeron.

Lire la suite

Wittycloud offre 1M$ en idées marketing aux entreprises affectées par la Covid-19

Wittycloud offre 1M$ en idées marketing aux entreprises affectées par la Covid-19

Dans le contexte de son récent lancement, la plateforme québécoise bilingue Wittycloud veut contribuer, à sa façon, à la relance économique en offrant gratuitement à plus de mille organisations une idée marketing conçue sur mesure selon leurs besoins — une valeur totale d’un million de dollars. En plus du millier d’organisations qui bénéficieront d’une idée personnalisée gratuite, toute la communauté d’affaires est invitée àaccéder gratuitement au service d’idées marketing libres de droits de la plateforme, un outil mis à disposition par les co-fondateurs de Wittycloud dans le but de démocratiser l’accès à la créativité.La Covid-19 a bouleversé le statu quo; les entreprises tireront avantage à user de créativité pour se réinventer et s’adresser à un marché en pleine transformation. « Nous voulons faire notre part dans cette crise mondiale et nous avons une solution qui peut grandement aider les organisations les plus touchées par la Covid-19 à innover en ces temps difficiles, » indique M.Philippe Larose Cadieux, PDG et co-fondateur chez Wittycloud. « L’accessibilité à la créativité est au cœur de la mission et de l’ADN de Wittycloud, c’est pourquoi faire don de notre créativité à la communauté d’affaires nous semble tout à fait de mise en cette période de crise, »poursuit-il. Qu'elles soient des PMEs, des organisations à but non lucratif ou des multinationales, Wittycloud invite toutes les organisations touchées par la crise actuelle à visiter wittycloud.com afin de recevoir une des vingt idées marketing sur mesure gratuites disponibles à chaque semaine pendant la prochaine année et trouver des idées créatives pour les supporter dans la relance de leurs activités

Lire la suite

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1ER FÉVRIER Rencontre tenue à huis clos et diffusée en différé

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1ER FÉVRIER  Rencontre tenue à huis clos et diffusée en différé

La Ville de Saint-Basile-le-Grand tient à informer ses citoyens qu’à titre de mesure visant à prévenir la propagation de la COVID-19 et conformément aux directives gouvernementales, la séance ordinaire du conseil municipal du 1er février prochain se tiendra à nouveau à huis clos. Dans cette perspective, les membres du conseil participeront à cette rencontre par visioconférence dans le but d’éviter au maximum les contacts entre les individus et de respecter les mesures sanitaires mises en place. Ne manquez pas la prochaine diffusion! La séance ordinaire sera diffusée en différé sur la chaîne YouTube de la Ville le 1er février à compter de 19 h 30. Toutefois, en raison de certaines contraintes techniques, la vidéo pourrait être déposée avec un léger retard sur la plateforme. Vous pourrez accéder à l’enregistrement en vous rendant au villesblg.ca/seances. Faites-nous parvenir vos questions, la parole est à vous! Première période de questions : questions relatives à la vie municipale Toute personne ayant des questions relatives à la vie municipale et désirant les poser dans le cadre de la séance ordinaire est invitée à les soumettre au Service du greffe en remplissant le formulaire en ligne disponible au villesblg.ca/seances avant le mercredi 27 janvier, 23 h 55. Les questions seront transmises au conseil municipal et les membres y répondront au début de la séance. Si un très grand nombre de questions est reçu, il est possible que des réponses soient données seulement lors d’une séance subséquente.   Deuxième période de questions : questions relatives au contenu de la séance Aussi, les citoyens qui auront des questions portant sur le contenu de la séance, après l’avoir visionnée, pourront les faire parvenir via le formulaire en ligne conçu à cet effet. Les membres du conseil municipal s’assureront d’y répondre au début d’une séance subséquente. Projet d’ordre du jour Le projet d’ordre du jour de la séance sera disponible sur le site Web municipal le vendredi 29 janvier.

Lire la suite

Cet hiver : Donner du sang. Donnez la vie.

Cet hiver : Donner du sang. Donnez la vie.

Malgré la pandémie et l’hiver, Héma-Québec invite les donneurs desang à rester mobilisés pour ceux qui ont besoin de leur générosité pour recouvrer la santé. Il est possible de planifier un don dès maintenant à la collecte de sang de Mont-Saint-Hilaire qui se tiendra le vendredi 19 février 2021, entre 13 h 30 et 20 h, au Pavillon Jordi-Bonet situé au 99, rue du Centre-Civique. L’objectif de cet événement est d’accueillir 90 donneurs. 1 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour, afin de garantir un niveau de réserve optimal, même en temps de pandémie.Héma-Québec met tout en place pour continuer à faire du don une expérience sécuritaire. De nombreuses mesures sur l’ensemble des sites de collecte, notamment des contrôles de l’accès aux sites de collecte avec prise de température des donneurs et des bénévoles, des mesures dedésinfection supplémentaires et une organisation logistique des collectes revue afin de respecter les mesures de distanciation. Pour consulter l’ensemble des mesures déployées : https://www.hemaquebec.qc.ca/coronavirus/index.fr.html Il est également nécessaire de prendre rendez-vous avant de se présenter en collecte en contactant le 1 800 343-7264 (SANG) ou en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Qui peut donner du sang?Toute personne en bonne santé, âgée de 18 ans ou plus, peut généralement faire un don de sang. Avant de se présenter à une collecte, il est possible de vérifier son admissibilité auprès du Service à la clientèle-donneurs au 1 800 847-2525 ou de consulter le site Web d’Héma-Québecau www.hema-quebec.qc.ca, section Donneurs > Sang > Puis-je donner?Donnez du sang. Donnez la vie

Lire la suite

Dévoilement des lauréats Salon d’automne 2020 : Les 150 variations du confinement

Dévoilement des lauréats Salon d’automne 2020 : Les 150 variations du confinement

Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire est heureux d’annoncer le dévoilement des lauréats de l’exposition-concours du Salon d’automne2020 : Les 150 variation du confinement. Chaque année depuis 1995, le musée invite les artistes visuels de tous horizons à participer. Pour l’édition de 2020, les propositions plastiques avaient pour thème le Confinement. Avec la crise sanitaire du coronavirus qui a frappé ce printemps, ce sujet d’actualité a offert un exutoire aux artistes participants. Pour plusieurs, ce fût une occasion de créer, de s’intérioriser, de prendre le temps de réfléchir à l’impact de cette crise qui diffère pour chacun. Dû au contexteparticulier de l’année 2020, le musée a décidé d’ajouter à sa programmation l’accès en ligne à l’exposition virtuelle du Salon d’automne. Le jury composé de trois professionnels du milieu des arts : Jérémie Boudreault, Sylvie Coutu et André Michel, ont fait la sélection des lauréats. Le dévoilement des six lauréats ayant remporté le prix d’excellence, le prix de distinction et la mention d’honneur a été mis en ligne lundi le 11janvier sur le site internet du MBAMSH. Nous vous invitons à visiter l’exposition du Salon d’automne : Les 150 variations du confinement en ligne et à visionner la vidéo, afin d’admirer les œuvres des récipiendaires. Dans le contexte actuel qui se prolonge, le salon d’automne offre une remarquable visibilité aux artistes, pour notre plus grand plaisir.Cette 26 e édition de l’exposition-concours du Salon d’automne 2020 : les 150 variations du confinement est présentement accessible en mode virtuel sur le site internet du Musée des beaux-arts du Mont-Saint-Hilaire. Pour plus d’informations, consulter le www.mbamsh.com ou contacter le Musée au 450-536-3033.

Lire la suite

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx