Santé

14 février 2020

NOUVEAU PROGRAMME MA VIE À CŒUR, POUR UNE AMÉLIORATION DE LA SANTÉ CARDIAQUE

– Le centre sportif SANI (Brossard et Boucherville)est fier d’annoncer l’ouverture de son nouveau programme supervisé par deskinésiologues spécialisés en réadaptation cardio-vasculaire formés par le personneldu centre de cardiologie préventive de l’hôpital Hôtel-Dieu de Montréal.___________________Ma vie à coeurQue ce soit pour reprendre graduellement l’activité physique suivant un épisode lié àune problématique cardiaque, ou dans un objectif de prévention du risque (suiteà un avis de leur médecin), nous pouvons maintenant aider chaque personne grâceà notre programme spécialisé en réadaptation cardiaque appelé MA VIE À CŒUR.« Nous sommes heureux de pouvoir offrir à la population de la grande Montérégie cenouveau service spécialisé, nécessaire et répondant à un besoin exprimé tant parnotre clientèle, la population que par les professionnels du milieu de la santé présentssur notre territoire ».- Affirme Marcel Sanscartier, directeur du club SANI de Brossard et initiateurdu programme MA VIE À CŒUR.Un programme de douze semaines en petit groupe où sécurité et compétences sontmises de l’avant. Consultations privées, programme individualisé et bilan sont aumenu de ce nouveau service offert au SANI. À titre de précision, nous pouvonsaccueillir les personnes ayant subi un infarctus, un pontage coronarien, une anginede poitrine ou une angioplastie. De plus, nous pourrons aider toute personne ayantdes facteurs de risques de maladies cardiovasculaires tels que haute tensionartérielle, hypercholestérolémie, diabète, dyslipidémie, embonpoint et autres. Ceprogramme peut se prolonger en plusieurs phases selon le besoin de la clientèle.« Lorsqu’une personne subit une épreuve cardiaque, elle est prise en charge par lesystème de la santé. Puis elle est accompagnée dans sa réadaptation, mais aprèsles 10 à 12 semaines d’encadrement, le système la libère et à ce moment précis, lapersonne ne sait plus où se tourner. Certaines personnes tentent l’autonomie, maiselle se blessent ou encore elles abandonnent faute de résultat. D’autres n’oseronttout simplement pas. Bien, c’est à ce moment que nous entrerons en jeu ». - 30 -- Explique Geneviève Sauvé-Théberge, kinésiologue responsable duprogramme MA VIE À CŒUR« Plusieurs médecins et cardiologues à qui nous avons parlé lors de la création de ceprogramme, nous ont exprimé avec beaucoup d’enthousiasme leur intérêt et supportpour cette initiative. Le manque de ressources spécialisées inquiète, le risque derécidive des personnes affligées par la maladie est bien présent, l’arrivée d’unprogramme comme le nôtre encourage ! ».- Mentionne André Rivard, cardiologue, nouvellement à la retraite.Notre programme MA VIE À CŒUR pourra aider les personnes désirant changerleurs habitudes de vie en intégrant davantage l’exercice dans leur quotidien. Par laprévention, il pourra aider toute personne désirant effectuer un changement sur unou plusieurs facteurs de risque «modifiables» des maladies cardio-vasculaires telque : le tabagisme, l’hypertension artérielle, le surplus de poids (obésitéabdominale), le diabète, la sédentarité, le taux élevé de cholestérol et le stress.Un des éléments importants qui frappe la maladie cardiaque, c’est à quel point celatouche la confiance des gens. La confiance en eux, la confiance en leur nouvellecapacité physique, la confiance en générale.Un programme de réadaptation en santé cardiaque a pour but de redonner cetteconfiance en soi, il a pour but de reconstruire. Il a aussi pour but d’aider en amont lesgens possédant plusieurs facteurs de risques modifiables de maladies cardiovasculaires avant que cela ne se transforme en problématiques plus importantes.Pour participer au programme communiquez avec le service à la clientèle de chaquecentre : Boucherville 450.655.9150, Brossard 450.465.7220«DRAME» DE COEURDans notre démarche de mise en place du programme MA VIE À CŒUR quis’adresse tant aux hommes qu’aux femmes, nous avons été renversés de découvrirla situation de la femme vis-à-vis les maladies cardio-vasculaires et AVC. On associelargement ces maladies aux hommes. Plus du 2/3 des études cliniques sur cesmaladies portent sur les hommes seulement, alors que les maladies du cœur sont lacause principale de décès chez les femmes. Plus que tous les décès dû au cancerréunis. Au Canada, une femme meurt d’une maladie cardiaque tous les 20 minutes!Les femmes sont plus sujettes que les hommes de mourir de cette maladie. Si ellesn’en meurent pas, elles peuvent faire des crises à répétition et elles sont sévèrementimpactées physiquement et psychologiquement si elles y survivent.Les femmes réagissent différemment des hommes face à la maladie, entre autres enraison de leur constitution physique différente au niveau du cœur et des artères, dela «protection» dû à la ménopause, de leur interprétation et compréhension dessignes de la maladie. Il existe plusieurs facteurs spécifiques chez la femme qui nesont encore pas entièrement compris par le monde médical. Tout ceci dans un - 30 -système de santé mal équipé pour diagnostiquer, traiter et soutenir la santécardiaque des femmes selon l’étude de la Fondation des maladies du cœur et AVC.Puis selon une enquête effectuée auprès de 2000 femmes, on souligne qu’après unecrise cardiaque les femmes sont moins sujettes à prendre les médicaments quipeuvent les aider. Les femmes sont aussi 2 fois moins portées que les hommes àfaire de la réadaptation cardiaque et pourtant il est démontré que de participer à cegenre de programme peut faire diminuer le taux de réadmission à l’hôpital de 31% etle taux de mortalité de 25%.Le message aujourd’hui est d’inciter les femmes à être plus à l’écoute de leur corps,de mettre en priorité leur santé, de parler de comment elle se sente à leur entourageet de consulter davantage. Le message est aussi de les inviter à agir sur les facteursde risques modifiables et d’insérer l’activité physique et les bonnes habitudes de viedans leur quotidien.Dans tous les cas, hommes et femmes, ceux qui s’engagent en réadaptationcardiaque obtiennent de meilleures aptitudes fonctionnelles ainsi qu’une meilleurequalité de vie et sont moins enclins à souffrir de dépression.MA VIE À CŒUR, un programme assurément gagnant.

03 décembre 2019

La clinique d’hiver

La clinique d’hiver

La Clinique d’hiver du CISSS de la Montérégie-Centre est de retour. À compter du lundi 2 décembre et jusqu’au 31 mars 2020, elle accueillera les personnes aux prises avec un problème de santé mineur ou une infection hivernale. Cette clinique est dédiée aux personnes âgées de 18 ans et plus qui ont besoin de consulter et qui n’ont pas accès à un médecin de famille. Pour favoriser l’accessibilité, la Clinique d’hiver du RLS Haut-Richelieu-Rouville se déplacera dans les différents GMF du territoire pour offrir des services en alternance de 16 h à 20 h du lundi au jeudi et de 8 h à 12 h, les samedis. Pour prendre rendez-vous, écrire à : www.cliniquehivermc.ca Est-ce vraiment urgent?Vous êtes le meilleur juge de votre santé. Il peut toutefois être difficile d’évaluer si un problème de santé est urgent. Avant de vous rendre à l’urgence, avez-vous pensé à : 1. Appeler Info-Santé 8-1-1. Une infirmière pourra répondre à vos questions, vous conseiller et vous diriger vers la ressource la plus appropriée. 2. Utiliser le portail santé mieux-être pour trouver des informations sur les symptômes, les traitements et les ressources à votre portée : www.sante.gouv.qc.ca3. Consulter votre médecin de famille ou s’il n’est pas disponible, vérifier auprès de la clinique si un autre médecin peut vous accueillir. 4. Visiter un pharmacien qui peut vous conseiller sur l’achat d’un médicament en vente libre ou prescrire des médicaments pour des problèmes de santé mineurs.5. Vous adresser à une clinique sans rendez-vous. Pour trouver la clinique située le plus près de chez vous, consultez : www.sante.gouv.qc.ca Votre enfant est malade? Savez-vous que le Centre d’urgence pédiatrique Up, situé au quartier Dix30 à Brossard, offre des consultations sept jours sur sept de 8 h à 20 h aux enfants âgés de 17 ans ou moins? Pour plus d’information : www.centreup.ca Nous souhaitons vous rappeler que le rôle de l’urgence est d’accueillir et de traiter en priorité les cas les plus graves, quel que soit l’ordre d’arrivée des patients. Si votre problème est moins urgent, il est donc possible que le délai d’attente soit plus long

31 janvier 2020

Réchauffez le cœur d’un patient en donnant du sang!

Réchauffez le cœur d’un patient en donnant du sang!

– Cet hiver, pourquoi ne pas braver le temps rigoureux pouraller donner du sang? Vous offrirez ainsi santé et réconfort aux personnes dans le besoin : ungeste altruiste d’une valeur inestimable. Planifiez votre don dès maintenant!Afin de répondre à ce besoin constant, le Mail Montenach vous invite à la collecte de sang quise tiendra les jeudi 27 et vendredi 28 février prochains entre 13 h 30 et 20 h. Elle aura lieu dansla cour centrale du Mail Montenach situé au 600, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier à Beloeil. Lecomité organisateur et les bénévoles espèrent y accueillir 130 donneurs.Vous contribuerez ainsi à sauver des vies! Mille dons de sang sont nécessaires chaque jour afinde maintenir la réserve collective de sang à un niveau optimal.Il est possible de donner du sang tous les 56 jours, soit six fois par année.Qui peut donner du sang?Toute personne en bonne santé, âgée de 18 ans ou plus, peut généralement faire un don desang. Avant de se présenter à une collecte, il est possible de vérifier son admissibilité auprès duService à la clientèle-donneurs au 1 800 847-2525 ou de consulter le site Web d’Héma-Québecau www.hema-quebec.qc.ca, section Sang > Donneurs > Puis-je donner?À propos d’Héma-QuébecHéma-Québec a pour mission de répondre avec efficience aux besoins de la populationquébécoise en sang et autres produits biologiques d’origine humaine de qualité. Héma-Québec,c’est plus de 1 300 employés, près de 225 000 donneurs de sang, de cellules souches, de laitmaternel et de tissus humains, en plus de milliers de bénévoles sur des sites de collecte de sang.Héma-Québec livre annuellement près de 750 000 produits biologiques d’origine humaine auxhôpitaux du Québec pour subvenir aux besoins des malades.

31 janvier 2020

DES PROGRAMMES POUR VEILLER À LA SÉCURITÉ DES AÎNÉS ET DES PERSONNES VULNÉRABLES

DES PROGRAMMES POUR VEILLER À LA SÉCURITÉ DES AÎNÉS ET DES PERSONNES VULNÉRABLES

La Ville de Saint-Basile-le-Grand souhaite rappeleraux personnes plus vulnérables résidant sur son territoire que des services gratuits etrassurants leur sont offerts. Ces programmes permettent notamment aux personnes âgées,vivant seules ou atteintes d’une maladie chronique ou d’un handicap de conserver leurautonomie et de se sentir plus en sécurité tout en offrant une tranquillité d’esprit à leursproches.Programme PairCe programme s'adressant principalement aux aînés et aux personnes à risque vivant seulespermet, par le biais d’un système informatisé d'appels téléphoniques, de rejoindre les abonnésquotidiennement à une heure prédéterminée pour s’assurer de leur bon état de santé, et ce,sans aucuns frais. S’il n’y a pas de réponse après trois tentatives, des démarches sont alorsentreprises afin de vérifier que la personne n’est pas en situation de détresse.Pour vous inscrire ou obtenir de plus amples renseignements, visitez le site Web auprogrammepair.com ou composez le 450 536-3333, poste 220 pour discuter avec un agent dela Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent (RIPRSL)....2VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRANDMairie • 204, rue Principale J3N 1M1450 461-8000 | communications@villesblg.cawww.ville.saint-basile-le-grand.qc.caProgramme Opération secours adaptésDans le but d’assurer la meilleure intervention possible auprès des personnes à mobilitéréduite, particulièrement celles qui ne peuvent évacuer par leurs propres moyens lorsquesurvient un incendie ou autre sinistre, la Municipalité encourage l’inscription au programmeOpération secours adaptés.Les personnes inscrites sont alors ajoutées à un registre informatisé. Par ce système, lors d’unappel d’urgence, les intervenants sont informés rapidement de la présence d’une personne àmobilité réduite. Ils ont facilement accès à toute l’information nécessaire afin d’intervenir etprévoir une aide particulière et adaptée.Chaque année, la liste des inscriptions est révisée afin d’avoir toujours les bonnes donnéesenregistrées aux dossiers. Cette révision est effectuée dans le cadre d’une visite chez lescitoyens inscrits au programme. Les usagers doivent, pour leur part, aviser les responsables detout changement.Si vous êtes une personne à mobilité réduite en raison de l’âge, d’une maladie chronique oud’une déficience motrice, visuelle, auditive ou autre, contactez la Régie intermunicipale desécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) au 450 467-8668 poste 2516 ou visitez lerisivr.ca.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx