Loisirs

09 juillet 2020

Cohabitation harmonieuse en zone agricole : DES ANIMATIONS DANS LES CAMPS DE JOUR POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE MILIEU AGRICOLE AUX ENFANTS

Cohabitation harmonieuse en zone agricole : DES ANIMATIONS DANS LES CAMPS DE JOUR POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE MILIEU AGRICOLE AUX ENFANTS

Saint-Hyacinthe, 08 juillet 2020 — Des animations seront proposées cet été dans différents camps de jour municipaux de la région afin de sensibiliser les enfants aux réalités agricoles de la Montérégie. Cette initiative se déroule dans le cadre de la campagne de sensibilisation à la cohabitation harmonieuse en zone agricole, initiée par l’UPA de la Montérégie, treize MRC de la Montérégie et l’agglomération de Longueuil, soutenue par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). À partir du 6 juillet, et pendant sept semaines, en collaboration avec les services des loisirs des municipalités participantes, des animateurs de l’entreprise locale Agro-Passion de Marieville sillonneront plus d’une quarantaine de villes et villages partout en Montérégie pour sensibiliser les enfants aux réalités agricoles. Ces interventions ludiques et didactiques permettront de présenter aux jeunes de 8 à 12 ans le monde rural qui les entoure et l’importance de la cohabitation harmonieuse en milieu agricole. L’agriculture, ma voisine ! D’une durée d’environ 1 h 15, l’activité comprend des présentations interactives, des questionnaires instructifs et amusants, des jeux thématiques actifs ainsi qu’une séance de plantation. Les principales thématiques liées aux activités agricoles sont abordées : bruits, odeurs, partage de la route, santé des sols et de l’eau. Les animations permettent aux enfants de comprendre la nécessité et l’utilisation de certaines de ces pratiques. Ils découvrent également les avantages de vivre dans une région agricole et sont sensibilisés à en apprécier les bienfaits. Plus de 1 000 enfants pourront profiter de ces animations pendant la période estivale 2020. Les ajustements nécessaires ont été apportés aux activités afin de respecter les exigences sanitaires en lien avec la covid-19. Les partenaires du projet Les partenaires du projet sont : les MRC d’Acton, de Beauharnois-Salaberry, de Brome-Missisquoi, du Haut-Richelieu, du Haut-Saint-Laurent, des Jardins-de-Napierville, de La Haute-Yamaska, de Marguerite-D’Youville, des Maskoutains, de Pierre-De Saurel, de Roussillon, de Rouville et de la Vallée-du-Richelieu, l’agglomération de Longueuil, la Fédération de l’UPA de la Montérégie (FUPAM) et la Direction régionale de la Montérégie du MAPAQ. Ces organismes mettent en commun les ressources et les efforts afin de se doter de stratégies et d’outils permettant d’assurer une portée de rayonnement régionale à cette campagne de sensibilisation. Ce projet a été financé par le MAPAQ dans le cadre du programme Territoires : priorités bioalimentaires et il se poursuivra jusqu’au mois d’octobre 2021. L’activité d’animation « L’agriculture, ma voisine ! » se tiendra dans les camps de jour des municipalités suivantes pour l’été 2020 (d’autres dates sont à confirmer) : Bedford – le 21 juillet 2020Bromont – le 22 juillet 2020La Présentation – le 16 juillet 2020McMasterville – le 12 août 2020Mercier – le 23 juillet 2020Mont-Saint-Grégoire – le 29 juin 2020Napierville et Saint-Cyprien – le 7 juillet 2020Rougemont – le 6 août 2020Saint-Amable – le 27 juillet 2020Saint-Césaire – le 29 juillet 2020Saint-Damase – le 5 août 2020Saint-Isidore – le 27 juillet 2020Saint-Marc-sur-Richelieu – le 5 août 2020Saint-Mathieu – le 6 juillet 2020Saint-Paul-d’Abbotsford – le 15 juillet 202020Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix – le 8 juillet 2020Saint-Simon – le 15 juillet 2020Saint-Victoire-de-Sorel – le 14 juillet 2020Sainte-Anne-de- Sabrevois – le 9 juillet 2020Sorel-Tracy – le 11 août 2020

06 juillet 2020

LA VILLE LANCE UN PROJET PILOTE POUR LES AMATEURS DE VOITURES TÉLÉGUIDÉES

LA VILLE LANCE UN PROJET PILOTE POUR LES AMATEURS DE VOITURES TÉLÉGUIDÉES

Saint-Basile-le-Grand, le 6 juillet 2020 – À compter du mercredi 8 juillet, les mordus de voiturestéléguidées auront accès au circuit de vélo tout-terrain situé au parc du Ruisseau (rue Bella-Vista), à raisonde deux plages horaires par semaine, pour s'adonner à leur passe-temps en toute sécurité.Les amateurs pourront donc utiliser les pistes de vélo tout-terrain, où une estrade aura été installée etd’où ils pourront contrôler leurs voitures, les mercredis de 14 h à 21 h et les samedis de 11 h à 16 h, et ce,jusqu’au début de la période hivernale. Les voitures recommandées sont les modèles électriques avecsuspension tout-terrain, alors que les modèles fonctionnant à l'essence et de type Nitro seront interdits.Le conseil municipal de la Ville de Saint-Basile-le-Grand est très fier d’offrir une nouvelle activité àpratiquer en plein air, que ce soit entre amis, en famille ou en solo. « C’est un loisir qui s’adresse à unpublic de tous âges, aux adeptes d'électronique et de mécanique, aux personnes qui aiment jouer avec depetits objets. On a pensé qu’il était important de considérer les intérêts de celles et ceux qui aiment autrechose que les sports traditionnels » explique Guy Lacroix, conseiller municipal du district no 5 etresponsable des dossiers de loisirs sportifs, culturels et communautaires.Un projet issu du budget participatifDans le cadre du troisième processus de budget participatif en 2016, une somme de 20 000 $ a étéréservée pour des projets présentés par des jeunes de 10 à 17 ans et s’adressant au même public. Parmiles 10 projets proposés, c’est l’aménagement d’un circuit pour permettre aux amateurs de voiturestéléguidées de s’exercer dans un milieu sécuritaire, de rencontrer d’autres passionnés et éventuellementd’organiser des compétitions, qui a reçu le plus grand nombre de votes.

29 juin 2020

Histoires de pêche : Une exposition qui donne le goût de taquiner le poisson

Histoires de pêche : Une exposition qui donne le goût de taquiner le poisson

La Fondation de la faune du Québec, en collaboration avec la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), est heureuse de présenter l’exposition Histoires de pêche qui se tiendra du 26 juin 2020 au 6 septembre 2021 au Musée de la civilisation. Inspirée d’un voyage dans la nature, Histoires de pêche présente quelque 350 objets des collections du Musée de la civilisation. De la rivière, au lac, à la forêt et au chalet, tous les éléments d'un séjour de pêche s'y retrouvent, inspirant autant le plus fin connaisseur de pêche à la mouche que le tout nouveau jeune pêcheur de crapets-soleils. « La Fondation est très fière de pouvoir contribuer à cette magnifique exposition. C’est une alliance naturelle, car nous avons à cœur autant le développement d’une relève pour la pêche que la protection et la mise en valeur des habitats aquatiques du Québec. Nous sommes convaincus que l’exposition va favoriser ces deux aspects qui nous sont si chers », mentionne Jean-Claude D’Amours, président-directeur de la Fondation de la faune du Québec. « Quel bonheur d’offrir cette exposition, fortement identitaire, à nos visiteurs, juste à temps pour le début de la belle saison ! Qu’on pratique la pêche ou non, l’univers de la pêche récréative rejoint tout le monde. Nous ressentons toutes et tous ce sentiment de fierté pour la grandeur et la beauté de notre territoire, cet attachement à notre belle nature et ce plaisir à nous retrouver autour d’un feu, pour fraterniser et se raconter des histoires. Cette exposition nous plonge dans cette ambiance, tout en étant ludique et éducative. Merci à tous nos partenaires, qui contribuent à donner vie à cette exposition unique et rassembleuse ! », mentionne Stéphan La Roche, président-directeur général, Musée de la civilisation. Bien ancrée au cœur de la culture québécoise, la pêche est une activité à la fois sportive et contemplative. Se pratiquant sur de magnifiques cours d’eau, elle permet aux pêcheurs d’entrer en contact avec la nature, d’apprendre à la connaître et à l’apprécier. « Ces actions sont essentielles pour protéger et conserver à long terme les habitats aquatiques et la biodiversité du Québec. Depuis sa création en 1984, la Fondation finance des projets d’acquisition de milieux humides, d’aménagement de frayères, de restauration d’habitats pour l’omble de fontaine ou encore de plantation de bandes riveraines… Or, nous avons besoin de personnes qui aiment la nature pour nous assurer que les projets que nous finançons vont durer dans le temps et profiter aux générations à venir », rajoute Jean-Claude D’Amours. Et, quoi de mieux que la pêche pour faire naître cet amour de la nature ? « Nous croyons que l’exposition va faire découvrir aux visiteurs une activité riche en souvenirs, tant au niveau des paysages qu’elle permet d’explorer qu’au niveau des histoires qu’elle peut générer. Nous souhaitons qu’elle permette à des personnes de s’initier à la pêche. Cet aspect est cher à la Fondation qui, depuis 1997, a contribué à initier plus de 316 000 jeunes à la pêche sportive via le programme Pêche en herbe », rajoute Jean-Claude D’Amours. Pour plus de détails concernant l’exposition, consultez la page du Musée de la civilisation. Des billets sont disponibles sur leur site Internet

18 juin 2020

L’assurance-voyage, c’est requis au Canada aussi

 L’assurance-voyage, c’est requis au Canada aussi

De nombreux voyageurs ignorent que de se casser une jambe en Ontario peut quand même coûter un bras et qu’une assurance-voyage est chaudement recommandée pour les voyages dans les autres provinces canadiennes. Même la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) le recommande, tout comme l’Autorité des marchés financiers. Mais voilà, 39% des gens l’ignorent, selon le sondage d’intentions de vacances que CAA-Québec réalise chaque année depuis plus de 10 ans (1). De plus, 7% des répondants ont l’habitude de voyager sans assurance-voyage pour les soins médicaux et 62% jugent improbable qu’ils se procurent une assurance-voyage lors de leur prochain séjour dans une autre province canadienne. Cela s’explique probablement par le fait que plusieurs voyageurs ont l’impression d’être couverts comme au Québec lorsqu’ils se trouvent dans une autre province, ce qui est faux. « Ailleurs au Canada, nos frais médicaux ne sont pas tous couverts et ils sont remboursés aux tarifs payés par la RAMQ au Québec . La différence est parfois importante et, sans assurance, on doit la payer de sa poche. »- Suzanne Michaud, vice-présidente Assurance de CAA-QuébecLa carte d’assurance-maladie du Québec est parfois acceptée ailleurs au Canada. Si la clinique ou l’hôpital la refuse, le patient doit alors payer de sa poche et demander un remboursement à la RAMQ. Sauf que la RAMQ ne couvre pas tout. Les services rendus par un professionnel autre qu’un médecin (dentiste ou optométriste, par exemple), les frais pour une chambre privée, l’ambulance et les médicaments, entre autres, ne sont pas remboursés. Par ailleurs, la RAMQ rembourse les frais médicaux aux tarifs du Québec. Dans un exemple tiré de son site Web, un patient qui a eu besoin de services professionnels en Ontario à la suite d’une fracture a obtenu un remboursement de 506$ pour une facture de 928$. Plus de détails sur l’assurance-voyage au Canada. L’assurance-voyage vient avec l’assistance-voyageL’assurance-voyage ne fait pas que payer les factures. Elle vient aussi avec l’assistance voyage, un service offert 24h sur 24h, en français, qui s’occupe de tout coordonner en cas de pépin. La COVID-19 couverte au Canada?Les voyageurs qui ont l’intention de traverser la rivière des Outaouais d’ici l’automne, par exemple, seront sans doute rassurés de savoir que la COVID-19 est un risque couvert par l’assurance-voyage vendue par CAA-Québec. Pour les autres assureurs, il est recommandé de vérifier, puisque les politiques varient d’une compagnie à l’autre. Il faut aussi savoir que les primes d’assurances pour les voyages au Canada sont moins élevées que pour les voyages internationaux. L’assurance-voyage s’adapte à la COVID-19Des compagnies d’assurances ont adapté leur offre au contexte de la COVID-19, notamment au fait que les vacanciers ont l’intention de demeurer au Québec dans une proportion de 77%, selon le sondage d’intentions de vacances. Par exemple, la télémédecine est maintenant proposée avec un contrat annuel aux assurés chez CAA-Québec qui passeront leurs vacances au Québec ou resteront sagement à la maison. Permis ou pas de voyager au Canada?Il est important de vérifier s’il est permis de voyager dans la province où l’on souhaite aller. Par exemple, le Nouveau-Brunswick impose de nombreuses restrictions, mais pas l’Ontario. Fin mai, seulement 5% des vacanciers avaient l’intention de voyager dans le reste du Canada d’ici la fin de l’été, selon le sondage. Reste à voir si cette proportion est appelée à changer au fil des semaines et des mesures de déconfinement. À propos de CAA-QuébecCAA-Québec, organisme à but non lucratif, assiste chacun de ses membres en offrant des avantages, des produits et des services dans les domaines de la mobilité, du voyage, de l’assurance et de l’habitation. La CAA est la marque de confiance numéro 1 au Canada selon l’édition 2020 de l’Index annuel des marques de confiance publié par l’École de commerce Peter B Gustavson de l’Université de Victoria.

12 juin 2020

La Maison amérindienne ouvre ses portes à temps pour la saison estivale

La Maison amérindienne ouvre ses portes à temps pour la saison estivale

Suite aux annonces de la Ministre de la Culture et des Communications, La Maison amérindienne a réouvert ses portes au public le dimanche 7 juin dernier. Afin de poursuivre le dé-confinement de l’institution, elle rendra accessible au public tous au long de la saison estivale, diverses activités dans le respect des normes prescrites par le gouvernement. Du 22 juin au 28 août, l’institution propose, un camp de jour spécialisé à la découverte des peuples autochtones accessible aux enfants âgés de 6 à 12 ans. Élaboré dans le respect des normes sanitaires et de distanciation physique émises par la Santé publique, le camp permet une multitude d’apprentissage sur les peuples de l’Amérique du Nord et du monde entier. Les visites guidées et balades découvertes de la Terre-Mère seront disponibles pour des groupes composés de personnes demeurant à la même adresse et l’équipe d’animation demeurera, en tout temps, à une distance de 2 mètres des visiteurs. La visite libre des expositions permanentes et de l’exposition estivale Territoire – notre héritage est possible du lundi au vendredi de 9 h à 17 h et le samedi et le dimanche de 13 h à 17 h.Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec La Maison amérindienne au 450 464-2500 ou à info@maisonamerindienne.com La Maison amérindienne est située au 510, Montée des Trente à Mont-Saint-Hilaire et a pour mission de favoriser les échanges, le partage et le rapprochement des peuples par le biais d’activités muséales, environnementales et gastronomiques mettant de l’avant le savoir et savoir-faire autochtone.

27 mai 2020

Reprise des activités des postes de sauvetage saisonniers de la Garde côtière canadienne au Québec

Reprise des activités des postes de sauvetage saisonniers de la Garde côtière canadienne au Québec

La Garde côtière canadienne annonce la reprise des activités de ses postes d'embarcations de sauvetage côtier dans les secteurs de Saint-Zotique, Vaudreuil (Lac des Deux Montagnes), Beaconsfield, Longueuil, Sorel et Trois-Rivières. Ces postes reprendront leurs activités à partir de 12 h le 27 mai prochain. Le service se poursuivra 7 jours sur 7, jusqu'au 2 septembre 2020 et jusqu'au 27 septembre, les fins de semaine. Nous tenons à rappeler aux plaisanciers que les directives en matière de distanciation physique s'appliquent également sur l'eau. Dans les endroits où la navigation de plaisance est permise, il est essentiel de suivre les règles des autorités de la santé publique d'afin d'éviter la propagation de la Covid-19. La recherche et sauvetage est un service essentiel. Lors d'interventions, les individus sont près les uns des autres. Si vous devez faire appel à la Garde côtière, veuillez les informer si vous ressentez des symptômes s'apparentant à ceux de la COVID-19. Pendant les activités régulières, les membres d'équipage prennent toutes les précautions nécessaires pour travailler à distance les uns des autres, se conformant ainsi aux consignes sanitaires. La Garde côtière canadienne recommande de porter le gilet de sauvetage en tout temps. Pour d'autres conseils, nous vous invitons à consulter le Guide de sécurité nautique sur le site de Transports Canada. Toute urgence maritime peut être signalée à la Garde côtière canadienne 24 heures par jour, 7 jours par semaine : Téléphone 1-800-463-4393 ou 418-648-3599Radio VHF canal 16 (156,8 MHz)Cellulaire *16Appel sélectif numérique (ASN/VHF) canal 70Radiofréquence MF 2182 kHz.

08 juillet 2020

Activité estivale : le cardio mix de retour à Sainte-Julie les mercredis soirs

Activité estivale : le cardio mix de retour à Sainte-Julie les mercredis soirs

Sainte-Julie, le 8 juillet 2020 – Cet été, la Ville de Sainte-Julie est heureuse d’offrir aux citoyens des cours de cardio mix en plein air. Cette activité gratuite aura lieu tous les mercredis de 19 h à 20 h du 15 juillet au 15 septembre 2020.Les séances d’entraînement seront diversifiées et viseront l’endurance musculaire, l’augmentation de la capacité cardiovasculaire et l’amélioration de la posture. Il s’agit d’un excellent moyen de bouger et d’avoir du plaisir. Considérant les mesures de distanciation sociale en place, un maximum de 50 personnes sera admis à chacun des cours. Afin de respecter cette limite, les participants devront s’inscrire aux séances sur la plateforme SportPlus, dont le lien est disponible sur le site Web de la Ville de Sainte-Julie au ville.saintejulie.qc.ca. Les parcs où se tiendront les entraînements seront dévoilés aux participants inscrits par courriel une journée avant l’événement. Les espaces verts choisis seront suffisamment vastes pour respecter la distance de deux mètres entre tous les participants.« Malgré la pandémie, nous sommes heureux de pouvoir offrir aux citoyens des cours en plein air encore cet été, même si nous avons dû modifier légèrement la formule pour respecter les règles de la santé publique. Je remercie les employés municipaux qui ont travaillé à trouver des solutions créatives pour permettre aux citoyens de suivre des coursgratuits cet été », a conclu la mairesse de Sainte-Julie Suzanne Roy.

06 juillet 2020

Déconfinement : retour de plusieurs services à la bibliothèque de Sainte-Julie à compter du 6 juillet 2020

Déconfinement : retour de plusieurs services à la bibliothèque de Sainte-Julie à compter du 6 juillet 2020

La Ville de Sainte-Julie est heureuse d’annoncer que labibliothèque réactivera plusieurs services à compter du 6 juillet prochain dans le cadre de lapoursuite du déconfinement annoncé par le gouvernement du Québec.L’horaire régulier sera ainsi de retour. Cela signifie que la bibliothèque sera maintenantouverte du lundi au jeudi de 13 h à 21 h, le vendredi de 10 h à 21 h, le samedi de 10 h à 17 het le dimanche de 13 h à 17 h. Il sera aussi possible de circuler dans les allées poursélectionner ses livres soi-même et de les consulter sur place.Pour faciliter les règles de distanciation sociale, un maximum de cinquante usagers serapermis à l’intérieur de la bibliothèque. Pour permettre à tous de choisir ses livres, des visitesde maximum 30 minutes sont suggérées.La chute à livres demeure ouverte en tout temps. Des frais de retard seront à nouveauappliqués à compter du 15 juillet pour les ouvrages non remis avant la date d’échéance. Tousles articles retournés sont mis en quarantaine pour une période de 24 heures avant d’êtredisponibles à nouveau.En ce qui concerne le Médialab et la production de cartes OPUS ou de cartes loisirs, cesservices seront offerts de nouveau à la bibliothèque à compter du mois d’août. Les dons delivres demeurent pour leur part interdits jusqu’à nouvel ordre.L’entrée dans la bibliothèque se fait exclusivement par la porte arrière, située près dustationnement de l’hôtel de ville. Le lavage des mains est obligatoire à l’entrée. La sortie sefait par la porte située devant la bibliothèque sur le chemin du Fer-à-Cheval.Les usagers qui le souhaitent peuvent continuer à réserver leurs livres en consultant lecatalogue en ligne au biblio.ville.sainte-julie.qc.ca ou par téléphone. Il est aussi possibled’emprunter un livre numérique parmi une vaste sélection.

29 juin 2020

FEU EN PLEIN AIR La Ville fera preuve de tolérance cet été

FEU EN PLEIN AIR La Ville fera preuve de tolérance cet été

La Ville de Saint-Basile-le-Grand tient à informer ses citoyens qu’à compter d’aujourd’hui elle fera preuve de tolérance quant à l’allumage de feu en plein air, normalement interdit par le règlement 1125 modifiant le règlement 552 concernant les nuisances, la paix et le bon ordre. Ainsi, les citoyens pourront réaliser des feux en plein air dans leur cour jusqu’au 12 octobre prochain, et ce, sous certaines conditions afin d’assurer la sécurité du voisinage. Toutefois, la Ville sollicite le civisme de tous les citoyens afind’éviter de faire des feux lors des périodes de canicule et de respecter les avis d’interdiction émis par la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) et la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU). « Afin de permettre aux Grandbasilois et Grandbasiloises de profiter pleinement de leur cour extérieure durant cette période particulière de pandémie, le conseil municipal, à l’écoute de ses résidants, est heureux d’aviser les citoyens que les feux en plein air seront tolérés pour la période estivale. Toutefois, lors de cette activité relaxante et plaisante, il est impératif de respecter les normes de sécurité et de civisme recommandées afin de profiter de soirées de qualité en toute sécurité » de dire le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard. Les normes de sécurité et de civisme recommandées : • Tolérance effectuée du jeudi au dimanche, jusqu’au 12 octobre prochain;• Heures d’exercice de la tolérance : de 19 h à 23 h;• Garder en tout temps sur les lieux du feu une personne en charge;• Avoir sur les lieux des appareils nécessaires afin de prévenir tout danger d’incendie;• Après 23 h, éteindre complètement le feu avant de quitter afin d’éviter tout risque d’incendie;• Éviter de faire des feux lors des périodes de canicule, et ce, afin de respecter le voisinage;• Respecter les consignes émises par la RISIVR, soit : o Avoir des installations conformes avec cheminée et pare-étincelles;o L’installation doit être en cour arrière et à au moins trois mètres de tout élément combustiblepour prévenir la propagation des flammes. Aussi, en période de sécheresse, il est possible que la RISIVR diffuse des avis d’interdiction de faire des feux afin de suivre les recommandations émises par la SOPFEU. Dans ce cas, la Ville vous informera par le biais de son site Web. Visitez le villesblg.ca/feu pour en savoir davantage. Foyers au gaz ou à l’éthanol, fours et barbecues Par ailleurs, la Municipalité tient à rappeler que la réglementation permet l’utilisation des foyers au gaz ou à l’éthanol, des fours et des barbecues fixes à titre de construction accessoire; toutefois, leur installation peut faire l’objet d’une demande de certificat d’autorisation. Pour connaître les dispositions à respecter, les citoyens sont invités à communiquer avec le Service de l’urbanisme et de l’environnement, par téléphone au 450 461-8000, poste 8400, ou par courriel à urbanisme@villesblg.ca.Spécificités pour les feux à l’extérieur du périmètre d’urbanisationRappelons que l’allumage de feux en plein air en zone agricole, pour le brûlage d’arbres, de branches d’arbres et de végétaux, nécessite l’obtention préalable d’une autorisation de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) sur déclaration du demandeur à respecter les conditions suivantes, soit : • qu’une personne responsable soit présente en tout temps sur les lieux;• que des appareils nécessaires à la prévention des incendies soient accessibles en tout temps;• que la hauteur des tas de combustibles à brûler soit limitée à celle spécifiée lors de l’autorisation;• que le feu soit éteint avant de quitter les lieux. Contactez la RISIVR pour en savoir davantage. La Ville de Saint-Basile-le-Grand remercie les citoyens pour leur collaboration, et ce, afin de permettre à tous de jouir d’un milieu de vie de qualité et sécuritaire.

18 juin 2020

Inscris-toi! C’est gratuit, simple et amusant!

Inscris-toi! C’est gratuit, simple et amusant!

Cette année, le Club de lecture d’été TD est virtuel, sous le thème « Joue au jeu »! Si tu es âgé entre 7 et 14 ans, la Bibliothèque Roland-LeBlanc de Saint-Basile-le-Grand t’invite à t’inscrire à compter du jeudi 25 juin afin de vivre un été de lectures passionnantes! Après ton inscription, tu recevras par la poste et à ton nom : ta fiche pour y inscrire tes livres coups de cœur; une carte de bingo littéraire pour jouer à découvrir des livres; ton identifiant et ton code d’accès Web pour créer ton carnet virtuel et ton avatar (tu pourras y inscrire toutes tes lectures d’été et les projets que tu réaliseras) ainsi qu’un cadeau surprise! Durant tout l’été et où que tu sois, en plus du plaisir de lire tous les livres que tu voudras (même des livres numériques), tu pourras inscrire tes lectures dans ton carnet virtuel et participer à de nombreuses activités sur le site du Club de lecture TD au www.clubdelecturetd.ca : voter au duel des livres, écrire des critiques de livres, lire et écrire des blagues, répondre à des questions quiz, voir des capsules vidéos animées par des auteurs, imprimer des pages à colorier et plein d’autres découvertes. Pour couronner ton été de lecture, tu seras convié en septembre à un événement Web où seront tirés au sort plusieurs prix de participation offerts entre autres grâce à la contribution du Club Richelieu et des Chevaliers de Colomb, partenaires du milieu grandbasilois. Tu as jusqu’au samedi 29 août pour rapporter ta fiche de livres coups de cœur et ta carte de bingo littéraire dans la chute à livres de la bibliothèque, ce qui te permettra d’obtenir des coupons pour le tirage des prix de participation. Malheureusement, vu la situation de la pandémie de COVID-19, l’activité « Bibliothécaire d’un jour » ne pourra pas avoir lieu cette année. Pour t’inscrire Du jeudi 25 juin au 19 août, remplis le formulaire en ligne sur le site Web au villesblg.ca/club-de-lecture ou appelle-nous au 450 461-8000, poste 8506. Tu n’es pas encore abonné à la bibliothèque? Pas de problème! L’abonnement peut se faire par téléphone (demande à un parent de nous appeler). À propos du Club de lecture d’été TD Le Club de lecture d’été TD s’adresse aux enfants et veut leur faire découvrir le plaisir de lire, tout en mettant en lumière les auteurs et les illustrateurs d’ici. Il établit des ponts entre les familles et la littérature jeunesse, en plus d’aider les jeunes à améliorer leurs aptitudes en lecture et à gagner en confiance. Par des lectures, des activités et des échanges, les enfants inscrits au Club peuvent ainsi plonger dans des univers qui les fascinent, en explorer de nouveaux et découvrir que leurs passions ont le pouvoir de les transformer, ainsi que leurs amis et leur entourage. Offert par plus de 2 200 bibliothèques publiques canadiennes, il s’agit du plus important programme de lecture d’été au Canada. Il est dirigé par la Bibliothèque publique de Toronto, en partenariat avec Bibliothèque et Archives Canada, et avec le soutien financier du Groupe Banque TD

07 juillet 2020

LA CIDRERIE MICHEL JODOIN SE REFAIT UNE BEAUTÉ, À ROUGEMONT ET EN LIGNE !

LA CIDRERIE MICHEL JODOIN SE REFAIT UNE BEAUTÉ,  À ROUGEMONT ET EN LIGNE !

Rougemont, le 6 juillet 2020 - La Cidrerie Michel Jodoin a procédé ce lundi au dévoilement de sa boutiquemagnifiquement modernisée lors d’un direct sur Facebook. On a choisi de procéder à un lancement virtuel, étantdonné le contexte actuel. Pour marquer le coup, l’équipe a également procédé à la mise en ligne d’un tout nouveausite web transactionnel, permettant aux clients de plusieurs régions du Québec d’avoir accès aux produits de laréputée cidrerie dans le confort de leur maison.Le nouvel aménagement est lumineux, épuré, actuel et luxueux. Inspiré des grands hôtels et des plus beauxvignobles de la Californie, le décor est composé d’étagères illuminées, de comptoirs de quartz et de matériauxnobles et chaleureux qui mettent les bouteilles en valeur d’avantage. On y circule mieux et tout y est à portée demain. De petits lots de certains produits exclusifs et de nouveautés, qui s’ajoutent à une gamme déjà généreuse,sont aussi offerts sur place seulement. L’espace intègre admirablement les normes Kéroul jusque dans les salles debain, ce qui a permis à la Cidrerie d’obtenir en 2019 la cote «entièrement accessible». Ce chef d’oeuvred’esthétisme et de fonctionnalité est une réalisation du designer Patrice Champigny, de la firme Champigny2.Le site micheljodoin.ca a aussi été transféré sur une plateforme plus moderne, en plus de se doter d’une sectionBoutique qui permet aux visiteurs d’acheter et recevoir à domicile leurs produits préférés, grâce à l’équipe delivreurs de la Cidrerie. Un minimum de 85$ d’achat est requis pour une livraison, toutefois celle-ci est entièrementgratuite. Plusieurs exclusivités s’y retrouvent, tel que le cidre de glace et des spiritueux comme l’Ambre du Québecou la Mistelle, habituellement en vente uniquement à Rougemont.L’achalandage accru cette année dans les sentiers pédestres en flanc de montagne a quant à lui amené la créationd’un tout nouveau site web : sentiersjbjodoin.ca. On y présente toute l’information nécessaire à la planificationd’une belle randonnée. Nommés en l’honneur de l’arrière-grand-père de Michel et pionnier de la passion familialepour les pommes, les Sentiers Jean-Baptiste-Jodoin sont d’ailleurs désormais le seul accès public au MontRougemont. La boucle de 3,6 kilomètres mène à un belvédère avec une vue grandiose sur les vergers et les chiens ysont admis du lundi au mercredi seulement. On vous suggère d’apporter votre pique-nique et d’y joindre unebouteille de cidre pour un après-midi en famille bien rempli.En conclusion, ce n’est pas la pandémie qui aura empêché Michel Jodoin et son équipe de se réinventer. Bien queles visites guidées ne soient pas encore de retour, le nouveau décor de la Cidrerie mérite assurément une escapadeou un arrêt sur la route des vacances. L’endroit est ouvert tous les jours de la semaine, de 9h à 17h. Et pour fairesûr de ne pas oublier personne, leur nouveau service de vente en ligne permettra aussi à ceux qui préfèrerontrester à la maison de déguster un cidre bien frais au bord de la piscine pendant la belle saison.À PROPOS DE LA CIDRERIE MICHEL JODOINDe pommes en fils depuis 1901, Michel Jodoin représente la quatrième génération de pomiculteurs de cette famille établie àRougemont. Fondée en 1988, la Cidrerie Michel Jodoin est une pionnière des cidres de « méthode traditionnelle » au Québec,en plus d’être le plus important producteur nord-américain de la pomme à chair rouge Geneva. Récipiendaire de nombreux prixet réputée pour l’excellence de ses produits, la Cidrerie Michel Jodoin est un incontournable du circuit des cidres québécois etun fleuron de l’alimentation canadienne. Sa mission est la même qu’au premier jour: celle d’offrir des produits originaux,innovateurs et de qualité supérieure, ainsi qu’un service à la clientèle personnalisé qui honore les valeurs et tradi8ons familialesde l’entreprise.

06 juillet 2020

Cet été, on bouge dans les parcs à Mont-Saint-Hilaire

Cet été, on bouge dans les parcs à Mont-Saint-Hilaire

Mont-Saint-Hilaire, le 6 juillet 2020 – La programmation d’activités extérieures gratuites On bouge dans les parcs est de retour à Mont-Saint-Hilaire cet été au pavillon Isaac-Vandandaigue. La population hilairemontaise est ainsi invitée à participer à des ateliers de yoga, les mardis de juillet et d’août, de 19 h à 20 h, et à des séances de Zumba qui se tiendront les jeudis de juillet et d’août, selon le même horaire. Ces activités constituent un excellent moyen de garder la forme et de retrouver l’équilibre à la suite du confinement lié à la COVID-19. Les mesures de distanciation physique et d’hygiène liées à ce contexte sont toujours de mise, afin de permettre aux personnes qui participent de pratiquer leurs activités tout en respectant leur santé et celle des autres. Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire, invite la population à participer à ces activités estivales : « La Ville de Mont-Saint-Hilaire est heureuse d’offrir à ses citoyennes et ses citoyens l’occasion de suivre des cours de yoga et de Zumba en plein air tout à fait gratuitement. Ces activités remplies de bienfaits permettent de relaxer, d’améliorer le système cardiovasculaire ou tout simplement de bouger. Que du positif pour le corps et l’esprit! »Pour les cours de yoga, une séance d’étirement est prévue ainsi que des exercices de respiration et de relaxation. Les séances de Zumba de leur côté feront bouger les participantes et les participants au rythme des musiques latino-américaine et du monde. Un entraînement complet, alliant tous les éléments de la remise en forme, est également au menu : cardio et préparation musculaire, équilibre et flexibilité.Rappelons que les activités sont gratuites et se déroulent au pavillon Isaac-Vandandaigue, les mardis et jeudis de juillet et d’août, de 19 h à 20 h. Les personnes qui y participent doivent en tout temps respecter les normes de distanciation physique et d’hygiène qui sont toujours en vigueur en contexte de pandémie de COVID-19, soit de garder une distance de deux mètres entre les personnes et d’apporter son propre matériel (tapis de yoga, bouteille d’eau, etc.). Les activités sont annulées en cas de mauvais temps. À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

19 juin 2020

Retour du Club de lecture d’été pour les enfants à la bibliothèque de Sainte-Julie… en ligne

Retour du Club de lecture d’été pour les enfants à la bibliothèque de Sainte-Julie… en ligne

La bibliothèque de Sainte-Julie annonce le retour du Club de lecture d’été pour les jeunes. En raison des consignes liées à la pandémie, l’activité se déroulera cette année en ligne.Les membres de la bibliothèque âgés de 3 à 14 ans pourront s’inscrire au Club de lecture en ligne au www.clubdelecturetd.ca. Les participants pourront se créer un carnet virtuel pour noter leurs lectures estivales, jouer à des jeux et découvrir des recettes. Des pages d’une bande dessinée réalisée par l’auteur Yves Bourgelas seront mises en ligne tout au long de la saison. Il sera aussi possible de regarder des vidéos sur la bande dessinée et rencontrer des auteurs jeunesse. Des livres électroniques, des pages à colorier et des bricolages seront également disponibles. Des espaces seront réservés pour écrire et partager des critiques de livres et des blagues. Des suggestions de lecture seront aussi proposées selon les intérêts des lecteurs.TirageLes jeunes qui désirent participer au tirage de la bibliothèque doivent envoyer un courrielavec leur nom, leur âge et leur numéro de carte loisirs à biblio_aide@ville.sainte-julie.qc.ca.La période d’inscription se termine le 17 août. Pour plus de détails, les citoyens peuventtéléphoner à la bibliothèque au 450 922-7070 ou on peut visionner la vidéo promotionnelle.

16 juin 2020

Des vacances sous le signe de la sagesse, confirme le sondage d’intentions de vacances 2020 de CAA-Québec

 Des vacances sous le signe de la sagesse, confirme le sondage d’intentions de vacances 2020 de CAA-Québec

Le traditionnel sondage annuel de CAA-Québec sur les intentions de vacances (1) révèle qu’une personne sur deux (50%) prévoit prendre des vacances cet été, une proportion en forte baisse par rapport à l’an dernier (74%) et aux années précédentes. Cette situation n’est certainement pas étrangère à la COVID-19 qui entraîne de l’incertitude, mais aussi de la sagesse dans les intentions de vacances. Il en ressort clairement que les Québécois souhaitent prendre leurs vacances plus tard, aller moins loin, se déplacer en voiture et dépenser moins. Sans surprise, près de 8 Québécois sur 10 (77%) resteront au Québec, en forte hausse par rapport à l’an dernier (59%). Par conséquent, 11% espèrent voyager à l’extérieur du Québec d’ici octobre, une proportion en forte baisse:• 50% des répondants ont l’intention de prendre des vacances (74% en 2019)• 46% des vacanciers souhaitent voyager au Québec (44% en 2019)• 31% des vacanciers planifient de rester à la maison (15% en 2019)• 5% des vacanciers prévoient voyager au Canada, 2% aux États-Unis, 4% ailleurs dans le monde, en forte baisse Le voyage, ça se passe au Québec cet étéBref, c’est au Québec que ça se passe! Ça fera du monde sur les routes, puisque 85% des répondants ont l’intention de voyager en voiture ou en VR (contre 73% l’an dernier). Pour ceux-là, voici quelques suggestions d’escapades routières au Québec et un aide-mémoire pour bien planifier leurs trajets. « Nos conseillers en voyages sont disponibles et ont plein de belles idées pour explorer le Québec et le Canada cet été, mais aussi, ils planifient beaucoup de croisières ou de grands projets de voyage pour la fin de l’année, voire l’an prochain. »- Philippe Blain, vice-président voyage de CAA-QuébecLes croisiéristes et transporteurs aériens dévoilent et mettent en place des protocoles sanitaires rigoureux et affichent des promotions alléchantes et des politiques d’annulation flexibles. C’est une bonne idée de planifier son prochain grand voyage, toutefois, le réserver tout de suite comporte une part de risque. En effet, les assureurs ne couvrent pas les risques liés à la COVID-19, tant que l’avis gouvernemental d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada est en vigueur. Fort impact de la COVID-19 sur les projets de vacancesLa COVID-19 a eu un impact réel sur les projets de vacances des Québécois et incite plusieurs à jouer de prudence. Au moment du sondage, fin mai:• Plus de la moitié des vacanciers (55%) prévoyaient prendre leurs vacances en août, voire septembre (48% l’an dernier).• Une personne sur cinq (20%, contre 12% l’an dernier) n’avait pas décidé si elle allait prendre des vacances et parmi celles qui prévoyaient en prendre, 11% ne savaient pas quand et 12% ne savaient pas où.• Près d’une personne sur quatre (23%) avait annulé ou reporté un voyage prévu cet été.• Près d’une personne sur cinq (18%) avait prévu un voyage cet été et ignorait encore si elle allait être en mesure le faire.• Le tiers des gens (30%) ne prévoyaient pas de vacances cet été, contre 14% en 2019.• Une personne sur cinq (19%) affirmait ne plus avoir les moyens de s’offrir des vacances.Tout indique, dans le sondage, que les voyageurs seront prudents dans leurs projets. Par exemple, 80% des répondants disent qu’ils éviteront les destinations les plus achalandées, même six mois après la réouverture des frontières (plus de détails à venir). «Envoye à maison» pour les vacances!Mettons ça aussi sur le dos de l’incertitude «covidienne»: pas moins du tiers des répondants ont fait une croix sur l’idée de voyager cet été et passeront leurs vacances à la maison, une proportion deux fois plus élevée que l’an dernier. Dans ce contexte, il n’est pas surprenant de constater que le quart des répondants (26%) prévoient dépenser leur budget de vacances autrement (plus de détails à venir). Avec autant de vacanciers casaniers, on peut dire sans se tromper que les rénovations auront la cote cet été. Depuis plusieurs semaines, les experts des services-conseils en habitation répondent à un nombre record de demandes pour des projets de piscine, de thermopompe et de rénovation de toutes sortes. La COVID-19 influence les activités en vacancesLa COVID-19 influence également le type d’activités que les gens ont l’intention de pratiquer pendant leurs vacances.• Activités en augmentation: visiter parents et amis, randonnée, escapade routière, rénovations, vélo, camping• Activités en diminution: événements culturels et sportifs, plage, magasinage, événements familiaux, croisières À propos de CAA-QuébecCAA-Québec, organisme à but non lucratif, assiste chacun de ses membres en offrant des avantages, des produits et des services dans les domaines de la mobilité, du voyage, de l’assurance et de l’habitatio

29 mai 2020

En raison de la pandémie de la COVID-19 Report de la collation des grades 2020 de l’Université de Sherbrooke

En raison de la pandémie de la COVID-19  Report de la collation des grades 2020 de l’Université de Sherbrooke

C’est avec grand regret que l’Université de Sherbrooke doit prendre la décision de reporter sa collation des grades du 19 septembre 2020 à septembre 2021. En raison de la pandémie et des règles sociosanitaires qui en découlent, la direction de l’Université en est venue à la conclusion qu’il valait mieux se reprendre l’an prochain pour célébrer l’accomplissement de ses diplômés et les investir des couleurs de l’Université par sa traditionnelle collation des grades tant attendue. La collation des grades se tiendra donc sur deux jours l’an prochain, soit le samedi 25 septembre et le dimanche 26 septembre 2021. La collation des grades de l’Université de Sherbrooke est un rite de passage important et très apprécié des diplômées et diplômés et de leur famille. D’ailleurs, année après année, ce sont quelque 12 000 personnes qui foulent le sol du Campus principal pour participer à cette journée mémorable rendue possible par la contribution de l’ensemble de la communauté universitaire. « Cette année, le rituel de la collation des grades ne serait pas complet et mémorable sans nos diplômés réunis. Le report en 2021 nous permettra de célébrer leur accomplissement avec leurs familles et leurs proches dans la pleine mesure de ce qu’ils méritent », souligne la professeure Jocelyne Faucher, secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante de l’UdeS. En attendant 2021, parce que les diplômées et diplômés 2020 méritent de souligner l’obtention de leur diplôme dans un contexte de fin d’études des plus particuliers pour la majorité, l’UdeS leur réserve tout de même un petit clin d’œil le 19 septembre prochain : les détails seront communiqués sur les réseaux sociaux ainsi que sur le site de la collation des grades de l’UdeS. L’Université de Sherbrooke est en communication avec l’ensemble de ses diplômées et diplômés pour leur transmettre les détails entourant le report de l’événement et les initiatives du 19 septembre 2020. « Comme toujours, l’Université de Sherbrooke est très fière de ses diplômées et diplômés et salue leur persévérance et leur réussite. Elles et ils sont prêts à changer le monde ! », se réjouit la professeure Faucher. La collation des grades en bref La collation des grades est l’événement qui accueille annuellement le plus grand nombre de personnes à l’Université de Sherbrooke. Cette journée dédiée à la réussite étudiante possède une formule exclusive allant bien au-delà de la remise de diplômes traditionnelle, dont la notoriété fait l’envie de plusieurs universités canadiennes. Divisé en deux parties, l’événement débute avec la cérémonie institutionnelle, qui réunit les diplômés de toutes les facultés et leurs invités. Ce cérémonial grandiose culmine lors du rituel d’investiture, avec le spectaculaire retournement de la cape qui investit officiellement les finissants des couleurs de leur université, le vert et l’or. Le tout se poursuit avec les cérémonies facultaires, qui se déroulent simultanément sur différents sites aménagés sur le Campus principal, où les finissants sont appelés à monter sur scène pour y recevoir leur diplôme. Collation des grades de l’Université de Sherbrooke

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx